jeudi 5 octobre 2017

Kazuo Ishiguro a reçu le prix décerné
par l’Académie suédoise.

L’Académie suédoise a décerné le prix Nobel de littérature à l’écrivain Kazuo Ishiguro jeudi 5 octobre. Selon le jury, l’écrivain britannique d'origine japonaise "a révélé l’abîme sous notre illusoire sentiment de confort dans le monde". En France, la majorité de ses écrits sont disponibles aux éditions des Deux Terres (et en poche chez Folio). Son dernier roman Le géant enfoui est paru en 2015, dix ans après son précédent ouvrage, un livre "aussi subtil que puissant" comme nous l'écrivions avant sa sortie, confirmant sa maîtrise "de l’étrangeté et du mystère."

Kazuo Ishiguro, chevalier des arts et des lettres en France, a été plusieurs fois finaliste du Booker Prize et l’a remporté en 1989 pour Les Vestiges du jour, connu aussi pour son adaptation au cinéma par James Ivory en 1993. En 2005, son roman Auprès de moi toujours est également sélectionné pour le Booker Prize et adapté au cinéma en 2010 par Mark Romanek.

Né à Nagasaki (Japon) en 1954, Kazuo Ishiguro a rejoint l’Angleterre avec sa famille à l’âge de 5 ans. Dans les années 1970, il poursuit des études d’Anglais et de Philosophie à l’Université du Kent, puis se consacre pleinement à l’écriture après un cursus d’écriture créative à l’Université d’East Anglia (Angleterre).

Ses deux premiers livres, Lumière pâle sur les collines(1984) et Un artiste du monde flottant (1987), publiés à l'époque aux Presses de la Renaissance, prennent comme décor sa ville natale quelques années après la Seconde Guerre mondiale. Son œuvre compte actuellement 7 romans, des nouvelles (dont le recueil Nocturnes: cinq nouvelles de musique au crépuscule, édtions des Deux Terres, 2010) et plusieurs scénarios pour la télévision et le cinéma.

Un mélange de Jane Austen et de Kranz Kafka

Sara Danius, Secrétaire perpétuel de l’Académie suédoise, a salué la "puissante force émotionelle" des romans de l’écrivain, notamment Le géant enfoui et Les vestiges du jour, qu’elle considère comme "de vrais chefs-d’œuvre""Je dirai que si l’on mélange Jane Austen avec Kranz Kafka, ça vous donne Kazuo Ishiguro. Et vous devez ajouter un peu de Marcel Proust", a-t-elle commenté.

Kazuo Ishiguro, écrivain qui prend chaque fois soin de se renouveler stylistiquement tout en explorant les thèmes qui lui sont chers, succède au musicien et poète Bob Dylan qui avait fait polémique l’année passée. "On espère que [cette nomination] rendra tout le monde heureux, souligne Sara Danius. Pour nous c’est un romancier absolument fantastique."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire